L’alchimie à l’ère du Verseau

L’ère du Verseau est caractérisée par l’influence révolutionnaire de la planète URANUS. L’influence des ondes cosmiques d’Uranus éveille dans l’humanité la soif de l’authenticité et de la liberté. Une authenticité et une liberté qui cherchent à s’affranchir du carcan des systèmes actuels et des paradigmes étriqués du matérialisme.

C’est l’ère de la prise en compte d’une MATIÈRE-ÉNERGIE-CONSCIENCE, avec ses infinies
niveaux vibratoires et ses dimensions supérieures ou mondes subtiles.

L’alchimie s’inscrit pleinement dans cette révolution des mentalités.
L’alchimie porte déjà en elle la marque d’une possibilité extraordinaire qui défit les conventions :
la transformation du plomb [de la personnalité humaine] en l’Or de l’Esprit.

Si l’alchimie est connue comme l’art de la transformation et de la transmutation, nous précisons
qu’il est fait référence ici à une transformation intérieure, psychologique, voire animique et à la
transmutation intime de l’énergie de vie de chaque personne.

Nous pourrions également définir l’alchimie selon les 4 piliers de la Sagesse antique :

  • la science, l’art, la philosophie et la religion.

L’ALCHIMIE est une SCIENCE antique mais aussi, selon les critères actuels, une
science moderne dans la mesure où elle suit une méthodologie objective, basée sur une
expérience vérifiable par toute personne sérieuse (qui voudra bien s’en donner la peine) ; sa
pratique lui permettra ainsi d’obtenir des résultats prédictibles et reproductibles.

L’ALCHIMIE est un ART (on parle de « Grand Œuvre » ou de MAGNUM OPUS) parce
qu’elle concourt à créer un être humain en harmonie avec tous les plans de conscience
supérieurs. La nouvelle structuration interne de cet être humain complet va lui permettre
d’incarner et d’exprimer sa perfection intime, c’est à dire son ÊTRE profond, son Esprit
(Atman).

L’ALCHIMIE est une PHILOSOPHIE parce qu’elle offre à notre conscience la capacité
de percevoir et de sentir de façon directe l’essence première des choses et des phénomènes,
ouvrant ainsi notre MENTAL à la compréhension des Sages.

L’ALCHIMIE est une RELIGION, car elle nous relie au sacré, à l’intelligence cosmique, à
la sagesse et à l’amour des mondes supérieurs et aux êtres de lumière que l’on appelle Dieux,
Logos, Elohim, Devas ou Anges, etc..


L’ère du Verseau a remplacé celui de l’hermétisme qui transmettait son savoir sous le voile d’images
symboliques et de mots codés.

A l’heure de tous les dévoilements, les clés de l’alchimie peuvent aujourd’hui se décrire en langage
beaucoup plus clair et explicite : notre laboratoire intérieur est le corps lui-même où s’élabore la
matière première du GRAND OEUVRE, notre énergie créatrice, qu’il convient de savoir purifier,
canaliser et transmuter.

Notre purification dépend notamment d’un travail préalable d’auto-diagnostic, nous permettant de
percevoir et de comprendre ce qui, en nous, dans notre façon de penser, de sentir et d’agir, fait
barrière à l’énergie de L’AMOUR inconditionnel.

La canalisation de notre énergie créatrice a été enseignée depuis la nuit des temps au moyen de
pratiques basées notamment sur le SOUFFLE et le VERBE (ou le son) afin de ne pas la perdre
bêtement.

Transmuter cette énergie et tout ce travail de révolution intérieure, dépend également de notre
connexion avec les parties les plus nobles et les plus élevées de notre ÊTRE RÉEL. Et plus
particulièrement avec l’énergie-conscience CRÉATRICE que l’on identifie comme notre MÈRE
DIVINE particulière, ce principe universel de L’ÉTERNEL FÉMININ qui se trouve dans chaque
être humain et que l’on appelle en Inde : DEVI KUNDALINI.

L’enseignement de la GNOSIS nous invite à (re)découvrir l’ensemble des clés pratiques qui,
savamment utilisées, peuvent conduire l’être humain à sa perfection intérieure, par un éveil profond
et durable de sa CONSCIENCE, vers ce qu’on appelle : l’auto-réalisation intime de L’ÊTRE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *